Le bambou est une plante omniprésente dans la culture asiatique, et ce depuis plusieurs millénaires. Le bois de ses tiges est couramment utilisé dans la fabrication de maisons, de meubles ainsi que de nombreux autres objets du quotidien. Les jeunes pousses de bambou, les turions, sont présentes dans plusieurs plats asiatiques traditionnels. 

Les différents mots à connaître lorsqu’on parle de bambous.

BAR : Barrière anti-rhizomes. Plaque en plastique souple que l’on enterre autour des rhizomes pour les contrôler et les empêcher de franchir un espace.

La Bible : De son véritable titre “Bambous rustiques” au sous-titre “Apprivoiser le dragon” de Paul Whittaker.
Ce livre traduit en français est à l’heure actuelle le plus complet sur le bambou et les espèces cultivables sous nos climats. Cet ouvrage de référence a gagné ce surnom.

Cespiteux : Bambou poussant en touffe. Les chaumes sont serrés les un contre les autres. Un bambou cespiteux possède des rhizomes pachymorphes.

Chaume : Tige aérienne du bambou pouvant être de forme et de couleurs différentes.

Cils  : Poils courts présents sur les gaines ou à la base des feuilles. Il peut plus précisément s’agir de cils auriculaires (poils d’oreilles) sur la pointe des gaines.

Entre-noeud : Partie allongée située entre deux noeuds.

Epillet : Désigne la forme bien caractéristique de l’inflorescence de la majorité des graminées (poacés).
Un peu plus précis que le terme très commun de “fleur”. Les futures graines sont déjà visibles sur cette fleur, dès le début de la pousse.

Gaine : présente autour des feuilles, des chaumes et des rhizomes,
c’est une enveloppe épaisse qui protège ces parties du bambou pendant leurs phases de croissance, puis tombent.

Kimmeï : désigne certain bambou dont le sulcus est vert alors que le reste du chaume est jaune.
C’est également le nom d’un grand pépiniériste des Pays-Bas spécialisé dans le bambou.

Leptomorphe : caractérise un rhizome long et étalé, comme un chaume horizontal.
Rhizome visible lors d’un dépotage. Celui-ci commence à tourner dans son pot

Noeud : Visible sur le chaume et le rhizome, il s’agit d’un anneau légèrement renflé depuis lequel partent les feuilles (pour la partie aérienne), les chaumes ou d’autres rhizomes (pour la partie souterraine).

Oreillette : Pli sur la partie haute et en pointe de la gaine en forme d’oreille.

Pachymorphe : Caractérise un rhizome ramassé sur lui-même (un peu comme une pomme de terre).

Pluricespiteux : Caractéristique d’un bambou possédant des rhizomes pachymorphes plus longs et faisant donc des touffes aux chaumes plus espacés les uns des autres.
Différemment des cespiteux, les chaumes du Chusquea Culeou sont moins serrés sans pour autant trop s’éloigner du pied mère.

Pruine : pellicule cireuse de couleur blanchâtre qui recouvre les chaumes de certaines espèces de bambous. Cette pellicule modifie légèrement la couleur des chaumes pour les rendre vert pâle ou bleuté.

Pubescent : Recouvert de poils fins et denses.


Rhizome : Tige souterraine de la plante sur laquelle pousse les racines et les chaumes.

Traçant : Bambou dont les chaumes sont écartés les uns des autres, et s’éloignent des chaumes d’origine avec le temps. Un bambou traçant possède des rhizomes leptomorphes.

Sulcus ou Sillon internodal : Sillon creux sur la longueur d’un entrenoeud que l’on peut voir sur certains bambous. Il prend parfois une teinte différente du reste du chaume.

Turion : Bourgeon de chaume sortant de terre et encore enveloppé de ses gaines protectrices.

 

Font Resize